Vincent dans le Borinage / Van Gogh en 2015 (dossier de presse)

Mons 2015 lève le voile sur les grands projets liés à Vincent van Gogh dans le cadre de l’année de Capitale européenne de la Culture  

 

En 2015, Vincent van Gogh sera à Mons.

Ou plutôt : y reviendra ! Parce que c’est dans le Borinage que l’homme passa d’une carrière de prédicateur à celle d’artiste. C’est dans le Borinage qu’il vécut un tournant essentiel de sa vie et de son art. Il fallait, il faut et il faudra mettre en valeur les traces de ce passage. Trois projets d’ampleur se concrétisent aujourd’hui : une grande exposition prévue au BAM (Beaux-Arts Mons) entre janvier et mai 2015, la rénovation de la maison où il vécut à Colfontaine et  la récolte d’archives autour du film oscarisé de Vincente Minnelli qui, en 1955, reconstitua aux yeux du monde entier, le passage du Hollandais en terres boraines.

 

L’exposition phare et la rénovation de la maison de Colfontaine

La Fondation Mons 2015 est aujourd’hui en mesure d’annoncer une exposition inédite sur le passage de Vincent van Gogh dans le Borinage. Le musée Kröller-Müller s’est déjà engagé fermement sur le prêt de seize œuvres, tandis que le musée Van Gogh a clairement confirmé sa généreuse contribution en prêtant plus de trente œuvres et sept lettres originales de l’artiste dans le Borinage et à Bruxelles.

La maison de Wasmes où le peintre  a vécu son « compagnonnage » avec les mineurs, pourra bientôt venir compléter  les traces immobilières laissées par le peintre (la maison natale de Groot Zundert, le presbytère de Nuenen, la maison de Cuesmes, l’hôpital de Saint-Remy, l’auberge d’Auvers sur Oise). Rénovée pour 2015, la maison Denis aura pour vocation d’accueillir des expositions temporaires et un fonds de recherches/documentation sur Minnelli. L’objectif est de transformer l’étage, pendant la saison touristique, en une chambre d’hôte et, le reste de l’année, en résidence d’artistes ou scientifique.

 

Une manifestation cinématographique et le grand appel à archives

Le mardi 27 septembre 1955, tout juste 60 ans avant que ne se tienne la grande exposition Van Gogh au BAM, le réalisateur américain Vincente Minnelli plantait sa caméra dans une ruelle de Wasmes, à deux pas du Grand Hornu. Il avait entrepris de faire connaître au monde La Vie Passionnée de Vincent van Gogh (Lust for Life, pour la version américaine) et, fait rare pour le cinéma américain de l’époque, avait choisi de tourner dans les décors réels où le peintre avait évolué quelques 75 ans plus tôt.

La Fondation Mons 2015 lance aujourd’hui un grand appel à archives pour toutes les personnes qui auraient gardé une trace ou un souvenir du passage de Minnelli et Kirk Douglas en terres boraines en 55, notamment à travers un numéro de téléphone gratuit et une adresse mail : 0800 / 3 2015 ou tournageborinage@mons2015.eu

Entre autres événements, Mons 2015 projettera en première mondiale la version digitale restaurée par la Cinémathèque de Belgique de Lust for Life lors d’une soirée gala, dont les invités de marque pourraient être Liza Minnelli, la fille du cinéaste et Michael Douglas…

Plus de projets liés à Vincent Van Gogh et de précisions dans le dossier de presse.

 

Charline Cauchie
Chargée de presse et communication
Fondation MONS 2015
Gsm : +32 (0)479 77 42 23
Fax : +32 (0)65 39 98 09
4a rue des Sœurs Noires B-7000 Mons
www.mons2015.eu