Vincent dans le Borinage Van Gogh en 2015

Dossier de presse

 


En 2015, Mons, Capitale européenne de la Culture, invitera à sa
table l’un des plus grands peintres de tous les temps. En 2015,
Vincent van Gogh sera à Mons. Ou plutôt : y reviendra ! Parce
que c’est dans le Borinage que l’homme passa d’une carrière de
prédicateur à celle d’artiste.


C’est dans le Borinage qu’il vécut un tournant essentiel de sa
vie et de son art. Il fallait, il faut et il faudra mettre en valeur les
traces de ce passage. Outre la grande exposition prévue au BAM
entre janvier et mai 2015, deux autres projets d’ampleur autour de
la figure de Van Gogh se concrétisent aujourd’hui : d’une part, la
rénovation de la maison où il vécut à Colfontaine ; d’autre part, la
récolte d’archives autour du film de Vincente Minnelli qui, en 1955,
reconstitua aux yeux du monde entier, le passage du Hollandais en
terres boraines.

 


 


Focus sur deux grands projets de Mons 2015.


Qui a vu Kirk Douglas ?



Un tournage au Borinage
Alors qu’en 2015, se tiendra à Mons la grande exposition
« Van Gogh au Borinage. Naissance d’un artiste », 60
ans auparavant, le mardi 27 septembre 1955, Vincente
Minnelli plantait sa caméra Cinémascope dans les
ruelles de Wasmes, à deux pas du Grand Hornu. Il
avait entrepris de porter à l’écran « La Vie Passionnée
de Vincent van Gogh » (Lust for Life, pour la version
américaine) et, fait rare pour le cinéma américain de
l’époque, il choisit de tourner dans les décors réels qui
avaient vu évoluer le peintre.


Après un périple qui l’avait menée des Pays-Bas au
Midi de la France, en passant par Paris, l’équipe de
ce tournage Metro Goldwyn Meyer (MGM) s’installait
dans le Borinage. Le réalisateur, les comédiens dont
Kirk Douglas, le producteur et leurs proches séjournent
au « Relais » à Ville-Pommeroeul.


Une armée de figurants locaux est recrutée par les
responsables du casting : Jean-Pierre Bertiaux ,qui était
âgé de 10 ans en 55, a tourné une courte scène avec
Kirk Douglas, il en a été marqué à vie. Alfred Brion (92
ans) se souvient de ce « beau garçon » élégant qui a
redonné de la fierté aux mineurs de l’époque. Mais où
sont passés tous les autres acteurs d’un jour ? C’est ce
que ce projet tente de découvrir !


Les traces du passage
Pendant huit jours, c’est l’effervescence et la
presse belge de l’époque rend largement compte de
l’événement. Deux documents audiovisuels témoignent
aussi de cette folle semaine. Le premier, c’est, au
début des années 90, celui du réalisateur André Huet
qui, dans le cadre de son émission Inédit (RTBF), avait
exhumé les images d’un amateur, Marcel Honorez, pour
en faire un documentaire des plus touchants.


Le deuxième est plus surprenant encore : Philippe
Reynaert, lors de ses recherches, a découvert que la
MGM elle-même avait commandité un making-of d’une
vingtaine de minutes , titré « Van Gogh : Darkness into
Light », dont le synopsis annonce mystérieusement :
Tout le matériel relatif au tournage de Lust for Life a
été préservé suite à la dispartion de la Métro Goldwyn
Meyer, remplacée par la Warner mais également par
la Margaret Herrick Library, la « bibliothèque » de
l’Académie des Oscars où notre commissaire d’exposition
a pu compulser un exemplaire du scénario orginal
annoté par le réalisateur Vincente Minnelli himself !
“This behind the scenes look focuses primarily
the various European locations used in the filming
including the coal mines.”



« L a Vie passionnée de Vincent
van Gogh » en première mondiale
à Mons


En mai dernier, les responsables des archives de
la Warner aux Etats-Unis ont accepté de prêter ce
making-of ainsi que la copie négative du film ! C’est la
Cinémathèque Royale de Belgique, dont la réputation
va jusqu’à Hollywood, qui est chargée de la restauration
et de la numérisation de l’oeuvre.


La version digitale restaurée de Lust for Life pourra
ainsi être présentée en première mondiale à Mons. Une
projection Gala sera organisée au Théâtre Royal, dont
les invités de marque pourraient être Liza Minnelli, la
fille du cinéaste et Michael Douglas (les invitations sont
lancées !).


Ensuite, dans le cadre du Festival du Film d’Amour
(FIFA), le cinéma Plaza Art accueillera un festival « Van
Gogh au Cinéma » regroupant les plus grands films
dans lesquels le peintre est héros. Seront projetés les
films de Pialat, Altman, Paul Cox, Samy Pavel, Alain
Resnais mais aussi des courts métrages sur le même
thème suscité par la Province du Hainaut (cf. encadré).
Enfin, le dispositif audiovisuel sera complété par un
documentaire retraçant la fantastique aventure de ce
tournage hors norme. Arte a d’ores et déjà manifesté
son intérêt pour ce documentaire de 26’ et son dossier
est à l’étude en ce moment à la RTBF. Il sera projeté lors
du Gala de « La Vie Passionnée de Vincent van Gogh »
auquel il servira d’introduction.


Un nouveau fonds spécifique d’aide au court
métrage en Hainaut


Dans le cadre de « Mons 2015, Capitale européenne
de la Culture », la Province de Hainaut a lancé un
appel à projet pour 6 courts-métrages autour de
Vincent van Gogh.


- L’appel est ouvert aux maisons de production
établies au sein de la Fédération Wallonie-
Bruxelles, ainsi qu’aux coproductions menées
avec celles-ci.


- Chaque projet pourra être soutenu à concurrence
d’un maximum de 42.500 euros. Nous serons
également attentifs aux éventuels projets
transmedia.


- Quels types de films ? Fiction, animation,
documentaire, etc. Il ne s’agit pas d’un appel
visant spécifiquement des films ayant un
caractère « historique » (même s’ils sont également
les bienvenus) ; les 2 années passées par Van
Gogh dans le Borinage sont suffisamment riches
pour servir de base à une relecture ou une
réinterprétation. Le projet est ouvert en ce sens.
Pour toute précision complémentaire et, dans tous
les cas, avant de transmettre un dossier.
Infos et contacts : http://vangoghtoutcourt.be
6. Vincent dans le Borinage, Van Gogh en 2015
Le grand appel à archives


En 2015, aussi et surtout, à côté de la projection de ce
film oscarisé d’un des réalisateurs les plus célèbres du
XXe siècle, une exposition viendra mettre en valeur la
participation et l’enthousiasme de toute une région et
de ses habitants dans l’aventure hollywoodienne. Les
Borains et leur mémoire, Wasmes, Hornu, Saint Ghislain
et leur histoire, seront à l’honneur dans « Hollywood au
pied du terril ».


Depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, un travail
de longue haleine est mené par les passionnés que
sont André Huet et Rino Noviello. Ces deux cinéastes
professionnels se sont donnés pour mission de retrouver
un maximum de traces du passage du tournage de
Minnelli au Borinage.


Aujourd’hui, plusieurs témoins et des photos ont été
retrouvés. La commune d’Hornu a également retrouvé
dans son Livre d’Or la signature du réalisateur Vincente
Minnelli et d’autres membres de son équipe du
tournage, accueillis en grande pompe le 26 septembre
1955 par le Bourgmestre et d’autres officiels hornutois.
Mais il reste encore certainement des photographies
d’époque dans les tiroirs, des autographes au fond
des greniers, voire des films amateurs oubliés. C’est
le moment ou jamais de faire revivre la mémoire des
personnes présentes en 1955 sur ce tournage étonnant.
Le moment ou jamais pour les enfants des écoles du
Borinage d’interroger leurs grands-parents et de lancer
les Sherlock Holmes en culotte courte sur les traces
d’un des plus grands peintres de tous les temps.


La Fondation a mis en place une ligne
téléphonique gratuite, ainsi qu’une adresse mail,
pour toutes les personnes qui souhaiteraient
apporter leur témoignage :
0800 / 3 2015 ou tournageborinage@mons2015.eu


La page Facebook, le compte Twitter et le site
de Mons 2015 relaieront toutes les anecdotes
collectées de cette extraordinaire expérience.

 



Rénovation de la maison de Colfontaine


La maison du prédicateur


C’est en mars 1879 que Vincent van Gogh évoque pour
la première fois la maison sise 81 rue du Petit Wasmes,
aujourd’hui rue Wilson à Colfontaine. A son arrivée
dans le Borinage quelques mois plus tôt, en décembre
18781, l’évangéliste Benjamin Vanderhaegen lui avait
rapidement trouvé ce logement. La maison appartient
à un boulanger du nom de Jean-Baptiste Denis et aura
un rôle prépondérant dans le parcours de l’artiste.
C’est là qu’il vit son « compagnonnage » avec les
mineurs. Il en fera la thématique de ses premiers essais
de dessin. C’est aussi dans cette maison qu’il écrit à son
frère des lettres qui vont, comme ses lectures, orienter
sa vie vers un destin artistique exceptionnel.


Ces éléments précieux de mémoire et d’histoire,
conjugués au fait que les lieux cités existent toujours,
ajoutent au devoir de sauvegarde de la maison Denis,
qui reste l’un des rares témoignages de la présence
de Van Gogh dans le Borinage, et particulièrement à
Wasmes (aujourd’hui Colfontaine).


A l’heure actuelle dans un état désastreux, seule
sa façade a été préservée en l’état original. Le reste
de la maison nécessite un travail méticuleux de
reconstruction que rendent possible les documents
iconographiques existants et les moyens financiers déjà
réunis.


Un patrimoine d’utilité publique
De manière générale, ce qui nous reste aujourd’hui de
Van Gogh, en dehors bien sûr de ses oeuvres, ce sont les
traces immobilières de son parcours : la maison natale
de Groot Zundert, le presbytère de Nuenen, la maison
de Cuesmes, l’hôpital de Saint-Remy, l’auberge d’Auvers
sur Oise. Une association « Van Gogh Europe » a été
mise en place le 2 février 2012 et se propose de relier
virtuellement les lieux où l’artiste a vécu.


La maison de Wasmes pourra bientôt venir compléter
ce « chemin de pélérinage ». Car, pour les amateurs,
le fait que l’artiste cite la maison Denis dans sa
correspondance et y ait écrit parmi les lettres les plus
essentielles de sa vie, en authentifie le caractère unique
et irremplaçable et renforce l’attraction du lieu. Les
anciennes « résidences Van Gogh » contribuent ainsi à
l’image de marque et, à grande échelle, au rayonnement
des villes concernées et génèrent un taux appréciable
de visiteurs par an.


« J’ai loué une petite maison où j’aimerais bien
habiter tout à fait seul, mais pour l’instant, comme
Pa trouve préférable, et moi-même aussi, que je
loge chez Denis, elle ne me sert que d’atelier ou de
cabinet de travail ».

— Vincent van Gogh à son frère Théo, lettre du
4 mars 1879

« Tout près des grands bâtiments sinistres de la
mine Marcasse, qui se dressaient à part, isolés
dans la plaine, et faisaient vraiment penser à
cette nuit-là, sous la pluie battante, la masse de
l’arche de Noé, telle qu’elle a pu apparaître dans
l’obscurité, lors du déluge, à la lumière d’un éclair».

— Vincent van Gogh à son frère Théo, lettre du
19 juin 1879

1 Raison pour laquelle la remise des clés au Bourgmestre de Colfontaine aura
lieu en décembre 2014 (voir la ligne du temps en p. 10)



La maison de Colfontaine en 2015 et après

La maison aura pour vocation d’accueillir des expositions
temporaires, un fonds de recherche de documentation
sur Minnelli. L’objectif est de transformer l’étage,
pendant la saison touristique, en une chambre d’hôte
et, le reste de l’année, en résidence d’artistes ou
scientifique.


Après 2015, le Centre culturel de Colfontaine devrait
devenir gestionnaire du lieu. Il sera alors responsable
d’un lieu voué à faire vivre la mémoire de Vincent van
Gogh et à traverser l’histoire avec lui.

 


Van Gogh Europe : une initiative européenne qui
place Colfontaine dans l’histoire de l’artiste


Par le corollaire de son intégration dans le
programme « Van Gogh » de Mons 2015 tout
autant que par sa place « physique » dans la
vie du peintre néerlandais, la Maison Van Gogh
s’intègre pleinement dans le champ des centres
d’attention prioritaires de Van Gogh Europe.
Van Gogh Europe regroupe 29 partenaires dont
l’ambition première est de rendre l’héritage de
l’artiste néerlandais attractif et accessible à
tous. Prenant en compte les caractéristiques
d’un public contemporain toujours plus mobile
et pour qui transiter d’Amsterdam au Sud de la
France en passant par la Belgique (et donc par
Colfontaine) n’est plus un obstacle, Van Gogh
Europe se focalise particulièrement sur la mise
en place de connexions physiques et virtuelles
entre les différents lieux de vie de Vincent van
Gogh.


2015, année qui marquera les 125 ans de la
mort de l’artiste, sera pour Van Gogh Europe et
son réseau de partenaires (dont font partie les
communes de Cuesmes et de Wasmes) l’occasion
de mettre en avant « 125 ans d’inspiration »
disséminés dans les lieux qui ont façonné le
peintre et son art tout au long de son parcours.


Un moment fort pour un projet dont l’objectif à
long terme est de toujours plus ancrer la vie et le
parcours de Vincent van Gogh dans le paysage
touristico-artistique européen, voire mondial
étant donné la notoriété de l’artiste.

Informations : vangogheurope.eu

 


Le mot de Luciano d’Antonio, bourgmestre de
Colfontaine


La commune de Colfontaine attend à l’heure
actuelle la décision du juge de paix fixant
l’indemnité liée à l’expropriation de la Maison
Van Gogh. Pour rappel, le Ministre Paul Furlan
a approuvé le dossier d’expropriation le 14
mars 2013. Suite à cela, la commune a transmis
une proposition d’indemnisation financière
aux propriétaires du bâtiment. Ceux-ci l’ayant
refusée, le Conseil Communal de septembre a
alors décidé d’introduire une requête auprès du
juge de paix pour la fixation de l’indemnisation.
La Commune de Col fontaine souhaite
absolument pouvoir valoriser cet élément de son
patrimoine culturel et historique. La Maison Van
Gogh est un atout majeur pour notre commune
et plus largement pour le Borinage. Beaucoup de
touristes ou de passionnés de peinture viennent
à Colfontaine pour voir la maison où Vincent
van Gogh a résidé. La réaction est pratiquement
toujours la même : consternation devant l’état
du bâtiment. La commune ne peut pas passer
à côté de l’opportunité de voir, enfin !, ce site
restauré.


Après mai 2015, l’Administration Communale
continuera bien évidemment à entretenir et
exploiter ce bel outil culturel. La Commune
continuera à promouvoir la Maison Van Gogh
et espère que Colfontaine deviendra une étape
incontournable sur les traces de l’artistes au
même titre que Paris, Arles ou encore Auverssur-
Oise.



La rénovation de la maison Denis


L’importance du projet n’a pas échappé à divers
partenaires2 qui, rapidement, ont donné corps à cette
rénovation : aux côtés de la Fondation Mons 2015, le
Groupe AkzoNobel Decorative Coatings, la Société
Franki, le bureau d’architectes A&G, et les sociétés
CIT Blaton et Knauf, se sont engagés d’emblée dans
l’aventure, sous la coordination de l’agence Dialogic,
agence de communication travaillant avec Mons 2015.


Les partenaires participeront à la rénovation de la
Maison Van Gogh, soit en offrant des montants en cash,
soit en offrant des services et matériaux. Ils seront
aidés par des sous-traitants fournissant marchandises
et main-d’oeuvre, notamment dans les domaines de
l’électricité, du chauffage, des sanitaires, des portes,
fenêtres et châssis, du carrelage, de la ferronnerie, des
tuiles, etc.


Le montant des travaux, scénographie, mobilier et frais
de première exposition s’élève à 275.000 € TVAc. et ces
travaux respecteront un calendrier précis.


- AkzoNobel, fort de son expérience, prendra
sous sa responsabilité l’étude coloristique
préalable et l’étude technique et se chargera de
l’accompagnement de la bonne réalisation de la
mise en peinture, tant extérieure qu’intérieure,
de la Maison Van Gogh.


- Le Bureau d’architectes A&G se chargera de
l’étude complète du projet, du dépôt du permis
d’urbanisme, du suivi de chantier ainsi que la
coordination et de la gestion des différents corps
de métier.


- Cit BLATON et la Société Franki soutiendront
financièrement et mettront leur expertise
technique au service de l’initiative.


- Knauf focalisera son intervention sur l’isolation
et le parachèvement intérieur du bâtiment.

 




Partenaires


ING Belgique, ‘Main Sponsor’ de Mons Capitale Européenne de la Culture 2015


ING Belgique fait partie des « Mains Sponsors » (Club
Premium) de la ville de Mons, désignée Capitale Européenne
de la Culture 2015. Cet investissement permet
à ING Belgique de s’associer à tous les supports de
communication prévus en amont et en aval des activités
organisées dans le cadre de cet événement.


ING Belgique encourage cette excellente nouvelle
pour la région et pour la Belgique. Cet événement
aura un impact économique fort et permettra à la
ville de se redéployer sur le plan socio-économique,
et de bénéficier de retombées importantes en matière
culturelle, touristique et médiatique.


Philippe Masset, Administrateur délégué d’ING Belgique,
tient à associer la banque aux divers événements
organisés dans le cadre de Mons 2015. « ING
Belgique soutient cette candidature surtout parce que
notre politique artistique cohérente a toujours visé à
soutenir les artistes plasticiens et les initiatives en
la matière. Il faut savoir que la banque organise ses
propres expositions comme dernièrement l’exposition
dédiée à « Yves Saint Laurent Visionnaire » organisée
au Centre culturel ING, sponsorise des événements
artistiques comme Art Brussels et le Prix de la Jeune
Peinture Belge ou achète des oeuvres contemporaines
accessibles pour le grand public. »

ING Belgique SA
ING Belgique SA propose à tous ses clients un large
éventail de produits et services financiers par le biais
du canal de distribution (click, call & face) de leur
choix. ING Belgique SA compte 9.275 FTE* et fait partie
d’ING Group N.V. qui sert 61 millions de clients** :


Retail et Private Banking, petites et moyennes entreprises,
institutionnels et grandes entreprises, dans
plus de 40 pays en Europe, en Amérique du Nord, en
Amérique Latine, en Asie et en Australie.


* 30 juin 2013
** Chiffres ajustés suite à la vente d’ING Direct USA
et Insurance Latin America


Pour de plus amples renseignement :
ING Belgique, Service de presse, tél. +32 2 547.22.94,
pressoffice@ing.be

 


 

La Loterie Nationale


Les bénéfices de la Loterie Nationale proviennent de
la société. En subsidiant des projets rencontrant l’intérêt
de tous les joueurs, une grande partie de ces bénéfices
retournent à la société. Les subsides sont ainsi
octroyés à un large éventail de secteurs d’activités
à vocation humanitaire, sociale, sportive, culturelle,
scientifique et favorisant le prestige national. La totalité
de ces subsides fait assurément de la Loterie Nationale
le “Premier Mécène de Belgique”, un titre prestigieux
dont l’entreprise est très fière !


Conformément à la loi du 19 avril 2002 relative à la
rationalisation du fonctionnement et de la gestion de
la Loterie Nationale, le Roi établit annuellement le plan
de répartition des subsides, par arrêté royal délibéré en
Conseil des Ministres, sur proposition du ministre de
tutelle de la Loterie Nationale.


Le plan de répartition des subsides de l’exercice 2013
de la Loterie Nationale, estimés à € 214.035.000, est
déterminé par l’arrêté royal du 17 juillet 2013 publié au
Moniteur belge du 31 juillet 2013.


Pour plus d’informations concernant les subsides de
la Loterie Nationale, consultez notre charte disponible
sur notre site internet http://www.loterie-nationale.be/
subsides ou sur simple demande à l’adresse subsides@
loterie-nationale.be



LE SOIR, partenaire média de Mons 2015


Le journal LE SOIR, leader francophone des quotidiens
nationaux, est heureux et honoré d’être associé à Mons
Capitale Européenne de la Culture 2015. Depuis 125
ans, notre journal a eu à coeur d’être le reflet des vibrations
importantes de l’état du monde. mais le monde,
ça commence par nos rues, nos communes, nos villes
et nos régions. La culture, c’est l’une des expressions
majeures de la démocratie. Elle tire les citoyens vers le
haut. La culture éduque, elle émerveille, elle panse les
plaies, elle détend et elle fait grandir.


Que ce soit dans les pages nationales, dans les éditions
régionales, au travers de suppléments dédiés ou de
rubriques originales, toute la rédaction se mobilisera
pour anticiper, vivre, décoder, accompagner et promouvoir
cette magnifique fête des sens.


Nos lecteurs piaffent déjà d’impatience !
Le Soir (que ce soit papier ou numérique) est curieux
de toute la culture. Il le prouve tous les jours. Voici
quelques chiffres...


120 partenariats annuels avec des institutions culturelles.
Théâtres, compagnies de danse ou de cirque,
musées, grandes expositions ou festivals : les événements
qui font l’année culturelle nous font confiance.


4 pages culture chaque jour. LE SOIR est le vecteur
idéal de la culture, qu’elle soit de proximité ou du bout
du monde. Actu, enquêtes, scoops, grands portraits,
découvertes et critiques affinées au programme.


60 pages hebdomadaires d’agenda culturel : le MAD.
Avec sélectivité mais exigence, nos chroniqueurs font,
chaque semaine, le point sur l’essentiel des activités
culturelles à déguster.


4 pages livres hebdomadaires. Grands essais, romans
populaires, auteurs goncourisés, sorties en poche,
vie de l’édition, littérature jeunesse, bande dessinée,
enquêtes et rencontres : les livres font partie de notre
vie, et Le Soir défend les livres.


Un hebdo lifestyle haut de gamme : Victoire. Un magazine
aussi féminin que masculin, pour parler de l’air
du temps avec ses grands écarts. Des légèretés de la
mode aux phénomènes de société, des personnalités en
vogue aux adresses indémodables, de l’humour décalé
aux sujets de société, des marques de luxe aux petits
prix, des voyages à l’autre bout du monde aux city-trips
à deux pas d’ici. Victoire assume ce qui nous fait tous.
Des suppléments thématiques culturels. Scènes, Marché
de l’Art, fête de la BD, Europalia ou grandes expositions
: plusieurs suppléments ponctuels font le point
sur les grands événements de l’année.


22 journalistes spécialisés. Salariés ou free-lances,
ils ont mis leur curiosité au service de la vôtre. Nos
lecteurs méritant le gratin, ils sont chacun une référence
dans leur domaine d’expertise.


Des événements culturels «maison». Le Prix Victor
Rossel est le principal prix littéraire en Belgique. Le
Prix Diagonale-Le Soir est la distinction BD la mieux
dotée en Europe. Quant aux Nuits du Soir, elles proposent
chaque année la fine fleur du rock belge. Enfin,
notre Concours de dessin est le plus important en Belgique.


590.800 lecteurs par jour. Leader de la presse francophone,
Le Soir est à la fois contemporain, pluraliste,
progressiste, indépendant, impertinent, critique et
polémique. Des valeurs en résonance avec le monde
culturel.


le soir.be : 180.000 visiteurs uniques par jour. Le premier
site francophone d’information en Belgique dispose
d’une importante section culturelle : l’actualité à
chaud, le MAD, une dizaine de blogs qui font référence
dans le paysage culturel - dont le légendaire frontstage
- des alertes thématiques et des liens ultra-dynamiques
via Twitter et Facebook avec nos lecteurs.

 


 


La RTBF, le partenaire média

audiovisuel
La RTBF, ses cinq chaînes de radio, ses trois chaînes
de télévision et sa plate-forme i-média, seront les partenaires
privilégiés de Mons 2015.


Pôle transmédia incomparable, la RTBF entend ainsi
accompagner éditorialement et soutenir promotionnellement
une initiative au caractère culturel unique, de
sorte de lui offrir une résonance communautaire, une
dimension nationale et un rayonnement international.
Plusieurs projets sont déjà sur les rails, renvoyant tout
à la fois à des événements exceptionnels, à des rendez-
vous réguliers et à de la production audio-visuelle
en Fédération Wallonie-Bruxelles.


Miroir de sa Communauté, la RTBF est une fenêtre
ouverte sur le monde qui, en poussant la porte de Mons
2015, part à la découverte d’horizons exaltants. Mons
2015 et la RTBF, l’envie de partager, la fierté de créer.

 




Sponsors



Partenaires de la maison van gogh à Colfontaine

 

AkzoNobel


Le Groupe AkzoNobel - leader mondial dans le secteur
de la peinture - est présent dans plus de 80 pays et
emploie plus de 55.000 personnes dans le monde. Pour
le groupe, le succès de l’entreprise réside dans sa capacité
à innover, à répondre aujourd’hui aux questions qui
se poseront dans le futur et à anticiper les besoins des
consommateurs en partant du principe que ce qui est
bon aujourd’hui ne le restera peut-être pas indéfiniment.
Site internet : http://akzonobelpeinture.be


Engagements sociétaux
En Belgique, depuis 20 ans, AkzoNobel s’est investi
dans :


• Galeries St-Hubert
Etude coloriste pour la remise en état des Galeries
St-Hubert dans ses couleurs d’origine.


• Fondation pour l’Architecture – « Exposition Art Déco »
Création d’une ligne de couleurs « Art Déco » par
Levis, après étude commune des coloris intérieurs
de l’époque et intégration de cette gamme de couleurs
dans l’Exposition même.


• Mode Museum d’Anvers/Flanders Fashion Institute
Sponsoring par Levis du Musée de la Mode à
Anvers (le MoMu) et soutien au Flanders Fashion
Institute (étudiants de l’Académie de la mode à
Anvers) : Levis crée un think-tank de réflexions intéressantes
autour du rôle de la couleur dans la vie.
Celui-ci aboutit à un choix de couleurs annuelles en
collaboration avec les responsables du MoMu, une
présence des couleurs Levis sur les murs du Musée
de la Mode tout au long de l’année et des différentes
expositions, ainsi qu’à une série d’actions
et réflexions menées en commun accord autour du
concept « Couleur » : Fashion for Walls.


• Bozar
Levis et Sikkens mettent science, know-how,
conseils et peintures au service des travaux de
rénovation, ainsi qu’à la mise en couleurs des différentes
expositions.


• Théâtre Royal de la Monnaie
Rafraîchissement de l’ensemble des peintures intérieures
du TRM, collaboration entre le Département
technique du TRM et l’expert coloriste et technicien
d’AkzoNobel, fourniture des produits.
Un rafraîchissement des bâtiments extérieurs est
également prévu.


• Le Grand-Hornu et le projet de remise en couleur de
son coron
C’est donc naturellement qu’en 2007, AkzoNobel a
eu son attention attirée par le site exceptionnel du
Grand-Hornu et par la qualité des activités menées
par les entités qui sont actives (Grand-Hornu
Images et le Musée des Arts Contemporains de la
Fédération Wallonie-Bruxelles, le MAC’s). AkzoNobel
est dès lors devenu partenaire de l’ASBL Fondation
Grand-Hornu, dont la volonté était et est
aujourd’hui encore d’impliquer concrètement ses
partenaires à ses côtés.


Dans ce projet, AkzoNobel, conscient de sa responsabilité
sociétale et du rôle de levier que pouvait
avoir un projet de cette envergure et de cette originalité
dans le développement d’une dynamique
sectorielle, a souhaité initié des contacts avec les
acteurs des secteurs de la peinture, et plus généralement,
de la construction.


Les retombées positives du projet sont, entre
autres, la resocialisation du quartier, la formation et
l’insertion professionnelle de demandeurs d’emploi
(cette formation spécifique pouvant déboucher sur
une embauche), la formation complémentaire d’étudiants,
la valorisation des métiers de la peinture et
de la rénovation.


En plus des bénéfices pour les habitants du coron,
le projet renforce les acteurs du secteur de la peinture
et de la construction qui le rendent possible.


AkzoNobel a en outre été récompensé par l’obtention
d’un Caïus 2012 pour sa participation dans le
projet de rénovation du coron de la Cité du Grand-
Hornu.

 

• La Fondation Grand-Hornu et la reconnaissance de
l’UNESCO
En 2012, le site a été inscrit par l’UNESCO au Patrimoine
Mondial de l’Humanité.

 

Pourquoi le projet Maison Van Gogh à Colfontaine a
parlé à l’imagination de l’entreprise ?
Pouvoir joindre le nom d’AkzoNobel à un artiste aussi
prestigieux que Vincent van Gogh et, simultanément,
mettre une commune comme Colfontaine ainsi que ses
habitants à l’honneur, et ce dans le cadre de Mons 2015,
ne pouvait qu’enthousiasmer et parler à l’imagination
de l’Entreprise.


Ce que l’entreprise va accomplir dans le cadre de la
rénovation de la Maison Van Gogh ?

AkzoNobel, fort de son expérience, prendra sous sa responsabilité
l’étude coloristique préalable et l’étude tech19.
Vincent dans le Borinage, Van Gogh en 2015
nique et se chargera de l’accompagnement de la bonne
réalisation de la mise en peinture, tant extérieure qu’intérieure,
de la Maison Van Gogh.


Comment l’entreprise va valoriser cette participation ?
AkzoNobel, partenaire de la première heure, organisera
une communication tant interne qu’externe. Le logo
Mons 2015 figurera sur tous les courriers destinés aux
clients, peintres, architectes et toutes entreprises ayant
un lien avec AkzoNobel.


Au niveau international, AkzoNobel Belgique communiquera
vers les autres pays du groupe.


Ce que Mons 2015 représente pour l’entreprise et
l’après Mons 2015 dans la vie de la Maison Van Gogh ?

Capitale Européenne de la Culture, Mons 2015 est une
entreprise hors du commun. Elle donne une dimension
culturelle à toute une région, à tout un pays et à travers
l’Europe. Cet événement exceptionnel se prolongera
après mai 2015. En effet, de nombreux bâtiments
et réalisations architecturales témoigneront de ce
moment hors du commun, la Maison Van Gogh en étant
un témoignage majeur.


Slogan de l’entreprise par rapport à la rénovation de la
Maison Van Gogh ?
When AkzoNobel meets Culture.

 


 


Bureau d’architectes A&G


Fort de son expérience de plus de 20 ans, A&G SPRL
est composé d’une équipe expérimentée et dynamique
d’une dizaine de personnes et vous propose une architecture
variée et contemporaine de tout type de projet.

 

Notre bureau est notamment spécialisé dans la conception
de :


• Bâtiments de bureaux et tout autre bâtiment pour
entreprises, administrations privées ou publiques

• Maison de repos ou tout autre bâtiment d’accueil
aux personnes

• Logements collectifs et individuels

• Maisons unifamiliales

• Bâtiments commerciaux

• Bâtiments de type industriel, salles de sports, ….

Mais également, toute rénovation de bâtiments privés,
publics et patrimoniaux


Pour ce projet, nous nous sommes associés avec la SA
PIRNAY pour la stabilité, avec la SPRL Poly-Tech Engineering
pour les techniques spéciales et la PEB et avec
la SPRL Bureau PS2 pour la coordination sécurité.

Site Internet : http://www.ag-archi.com

 

 

Engagements sociétaux

 

• L’Asbl Gy Seray Boussu
Au travers d’un projet culturel et social, nous sponsorisons
depuis plusieurs années la Fondation Roi
Baudouin qui permet notamment la restauration de
l’ancien château de Boussu dont le châtelet d’entrée
est une oeuvre de l’architecte Jacques Dubroeucq.
Treize ouvriers travaillent au sein de l’Asbl Gy Seray
Boussu pour la mise en valeur du château et l’aménagement
du parc.


Ce projet présente également un caractère social
car il est la dernière cellule de reconversion des
Laminoirs de Jemappes.


Nous avons reçu le prix CAIUS en 2006 pour la sauvegarde
du domaine du Château de Boussu.


• L’asbl Dexia Mons Hainaut
Club de basket de division 1 nationale qui a une
politique d’ouverture vers les jeunes relativement
importante grâce notamment à son centre de formation.


• L’asbl Synergie
Groupement d’entreprises visant à promouvoir
les PME membres de celle-ci. Créée au début des
années 90, l’ASBL Synergie a débuté avec une
dizaine d’entreprises pour en compter à ce jour plus
de 130. Les membres sont très dynamiques et ont
la volonté de mettre en oeuvre des actions visant à
l’expansion de la région.


• Mons 2015
Notre bureau fait partie du Club Mons 2015 Entreprises
car nous voulons participer à l’essor de ce
projet très important qui donnera à toute la région
une renommée internationale. De plus, c’est une
première au niveau d’une capitale européenne
culturelle où les PME se mobilisent pour un projet
commun afin de montrer le dynamisme de la région.

 

Pourquoi le projet Maison Van Gogh à Colfontaine a
parlé à l’imagination de l’entreprise ?
Ce peintre de grande renommée, à la créativité débordante,
permettra à la région d’offrir un lieu dans lequel
les visiteurs pourront se replonger dans l’atmosphère de
l’artiste, se familiariser avec l’endroit où il a séjourné
pendant plusieurs mois. Cette rénovation donnera un
aperçu de son quotidien, ce qui apportera à ce lieu un
rayonnement unique. Nous voulons par ce projet donner
une accessibilité culturelle à tous.


Ce que l’entreprise va accomplir dans le cadre de la
rénovation de la Maison Van Gogh ?
Notre rôle est l’étude complète du projet, le dépôt du
permis d’urbanisme, le suivi de chantier ainsi que la
coordination et la gestion des différents corps de métier.


Comment l’entreprise va valoriser cette participation ?
L’entreprise aura un politique d’ouverture à la fois vers
son personnel, ses clients et ses relations professionnelles
de manière à faire participer un maximum de personnes
au projet Mons 2015, Capitale européenne de la
Culture en général et, en particulier, à l’événement du
projet Maison Van Gogh.


Ce que Mons 2015 représente pour l’entreprise et
l’après Mons 2015 dans la vie de la Maison Van Gogh ?
Il n’y a pas besoin de motivation pour entreprendre ;
c’est le fait de plonger dans ce projet en particulier et
de participer au redéploiement économique et culturel
d’une région qui crée notre motivation.

Slogan de l’entreprise par rapport à la rénovation de la
Maison Van Gogh
« Par la culture et l’entreprise, préparons ensemble
l’avenir de notre région ».

 


 

Cit BLATON


Dépositaire de 150 ans d’expérience engrangée par une
longue lignée d’entrepreneurs, Cit BLATON réalise tous
types de travaux de construction (bâtiments neufs et
rénovations), et ce dans les secteurs privé et public : projets
hospitaliers, écoles, immeubles de bureaux et résidentiels,
complexes industriels, centres commerciaux…


La valeur ajoutée et le savoir-faire de l’entreprise résident
cependant dans son génie civil. Cit BLATON a
fidélisé, avec les années, des investisseurs internationaux,
qui lui confient régulièrement des projets novateurs,
esthétiquement et/ou en matière de construction
durable.


Active sur l’entièreté du territoire belge ainsi qu’au
Grand-Duché du Luxembourg, Cit BLATON réalise un
chiffre d’affaires de 220 millions d’euros et emploie 640
collaborateurs.


Depuis plus de 150 ans, Cit BLATON prouve qu’une
société familiale à l’actionnariat indépendant peut figurer
parmi les grands noms d’un secteur exigeant.
Site internet : www.citblaton.be

 


Engagements sociétaux


Cit BLATON soutient un Club des Loisirs destiné aux
membres de son personnel interne, qui apprennent à se
connaître, à tisser des liens et à développer leur esprit
d’équipe dans le cadre d’activités informelles.


Pourquoi le projet Maison Van Gogh à Colfontaine a
parlé à l’imagination de l’entreprise ?
En tant que capitale européenne de la Culture en 2015,
la Ville de Mons a décidé de privilégier une architecture
contemporaine et esthétique.
Cit BLATON participe à ce projet au travers de sa
construction, avec la société Galère, du spectaculaire et
emblématique Centre de Congrès, une opportunité esthétique
au service du développement socio-économique.


La reconstruction de la maison où vécut Van Gogh
mérite le défi de sa reconstruction pour que les milliers
de spectateurs et de touristes qui visiteront Mons en
2015 fassent le détour pour découvrir ce témoignage du
passage du peintre dans la région du Borinage.


Ce que l’entreprise va accomplir dans le cadre de la
rénovation de la Maison Van Gogh ?
Cit BLATON soutiendra financièrement l’initiative.
Comment l’entreprise va valoriser cette participation
Cit BLATON présentera sa participation à ce projet
dans sa newsletter de décembre 2013.


Cette newsletter est non seulement diffusée à l’ensemble
des membres de notre personnel, mais également
mise à disposition de nos clients, fournisseurs,
partenaires, prospects…


Ce que Mons 2015 représente pour l’entreprise et
l’après Mons 2015 dans la vie de la Maison Van Gogh ?
Mons 2015 est une occasion unique de montrer au
monde l’expertise, l’engagement et le dynamisme de
Cit BLATON.


L’après Mons 2015 assurera la pérennité du séjour de
Van Gogh dans le Borinage et l’influence de ce séjour
sur son oeuvre.


Slogan de l’entreprise par rapport à la rénovation de la
Maison Van Gogh ?
Cit BLATON signe pour Mons 2015.

 


 

Franki


La société Franki est active dans les travaux de génie
civil, les halls industriels, les halls logistiques, les
immeubles à appartements, les bureaux, les centres
commerciaux, la rénovation et les travaux industriels et
écologiques. Le savoir-faire et l’expérience de son personnel
confèrent à Franki une capacité d’intervention
adéquate et efficace. Au cours des dernières décennies,
Franki a accumulé un savoir-faire considérable qui s’est
encore enrichi par la réalisation de projets particulièrement
variés. Au centre de chaque projet, un souci : la
qualité. Une culture d’entreprise qui se manifeste dans
l’environnement de travail, dans les techniques utilisées
et les relations humaines.


Site internet : http://www.franki.be

 



Engagements sociétaux


Franki s’implique directement et régulièrement dans
des projets citoyens et sociétaux. C’est en ce sens que
nous encourageons des initiatives que nous apprécions
aux travers des personnes qui les portent. Citons à titre
d’exemples :


Le soutien aux ASBL « Coup d’Envoi » qui donne accès au
sport aux plus défavorisés ou encore « ImmoSolidarity »
dans le cadre du BATIRUN pour lequel Franki est à la
manoeuvre.


La participation à la mutation de la ville de Seraing aux
travers des « Fieris Féeries », projet culturel et populaire.

Pourquoi le projet Maison Van Gogh à Colfontaine a
parlé à l’imagination de l’entreprise ?

Par sa participation active à ce noble projet, Franki souhaite
s’inscrire sur le territoire wallon, à la source de
son histoire et en tremplin de ses compétences.


Ce que l’entreprise va accomplir dans le cadre de la rénovation
de la Maison Van Gogh ?
Le projet VAN GOGH représente pour nous un projet
qualitatif et culturel remarquable.


Comment rester indifférent aux premiers essais de peintures
que Vincent van Gogh réalise dans la maison dans
laquelle nous allons ressusciter l’émotion d’autrefois.


Comment l’entreprise va valoriser cette participation ?
Par un lien entre le site Franki et le site de la maison
Van Gogh


Lors de communication par courriels, Franki annoncera
son soutien à la culture à travers un logo à élaborer.
Ce que Mons 2015 représente pour l’entreprise et
l’après Mons 2015 dans la vie de la Maison Van Gogh ?
Franki souhaite par son soutien, s’intégrer dans une
région porteuse d’avenir, une région dans laquelle
Franki met en oeuvre ses talents de construction et de
bâtisseur. Par cette plateforme médiatique, l’entreprise
espère mettre en avant le talent de ses collaborateurs.

Slogan de l’entreprise par rapport à la rénovation de la Maison Van Gogh ?
FRANKI, partenaire actif de Mons 2015.

 


 

Knauf


Leader mondial dans l’extraction et la transformation
de produits à base de gypse, la société Knauf fabrique
et commercialise des matériaux de parachèvement et
d’isolation partout dans le monde depuis 1932.


A ce jour, le groupe Knauf compte plus de 150 usines
réparties dans près de 80 pays. Avec un effectif de
25.000 employés et un chiffre d’affaire de 6,1 milliards,
cette multinationale a toutefois su préserver son caractère
familial, gage d’indépendance et de prospective.


En Belgique, la société compte près de 750 collaborateurs,
dont plus de 600 en Wallonie. L’activité est répartie
sur 4 sites de production :
• Engis, où se situe le siège social et la production de
plâtre ;
• Visé, où se situe la production de laine de verre ;
• Baudour, où se situe la production de polystyrène
expansé
• Wielsbeke, où se situe la production de plaques de
plâtre et de blocs de plâtre.


Au fil de son évolution et de son expansion, cette
société familiale a pu maintenir un niveau de qualité
optimal pour une gamme de produits de plus en plus
vaste. Les solutions proposées permettent de répondre
efficacement aux exigences les plus sévères dans les
domaines de l’énergie, de l’acoustique ou du feu, tant
en construction neuve qu’en rénovation.

 


Engagements sociétaux


L’industrie, au même titre que tous les acteurs de
la communauté, a pour mission de contribuer au bon
fonctionnement de celle-ci et de s’adapter aux changements
qui se profilent. Le tarissement des ressources
en énergie fossile, la détérioration de l’environnement
et le changement climatique en sont quelques exemples
évocateurs. La prise de conscience de l’importance de
ces défis exige des solutions rapides pour y faire face.
Visant à améliorer la qualité de vie et la santé en général,
la recherche de nouvelles applications et le réajustement
de sa gamme par rapport aux besoins, occupent
une place déterminante dans la stratégie du groupe.


Disposant dans sa gamme de produits performants, tels
que les isolants, les façades isolantes ou les plaques
intelligentes, Knauf s’investit particulièrement dans le
développement de constructions à haute qualité environnementale
en créant des systèmes pour les maisons
passives ou à basse consommation énergétique.


Dans cette dynamique tournée vers le futur, Knauf s’engage
à relever les défis en s’associant à d’autres fabricants,
aux instances publiques, aux experts et aux décideurs
du secteur de la construction. Différents groupes
de réflexion ont été mis en place. De nombreuses initiatives
ont vu le jour afin de construire autrement, dans
un réel esprit de respect environnemental. Une de ces
avancées est l’unité de récupération des déchets de
plâtre provenant de chaînes de production, chantiers de
construction et de démolition. Le plâtre est alors réutilisé
dans le cycle de production de plaques de plâtre.


Au même titre Knauf Belgique propose le concept
ECOgypsum INSIDE. Par cette démarche Knauf veut
contribuer à sa manière à la réduction de l’impact
22. Vincent dans le Borinage, Van Gogh en 2015
environnemental, tout en mettant l’accent sur l’aspect
durable de ses enduits de plâtre. Pour atteindre cet
objectif, Knauf a choisi d’agir simultanément à différents
niveaux. Tout d’abord, en optant pour un type de plâtre
disponible en grande quantité et recyclable à l’infini.


De plus son processus de fabrication nécessite en outre
moins d’énergie que les matériaux de construction
courants. L’aspect logistique joue lui aussi un rôle
essentiel dans la démarche globale. Grâce à un système
d’approvisionnement intégré au niveau local, l’énergie
consommée à la source pour l’acheminement et la
livraison des matières premières et des produits finis
est nettement moins importante.


Tout parle en faveur des enduits de plâtre Knauf, de
l’acheminement de la matière première à la mise en
oeuvre des mortiers, ceux-ci doivent correspondre au
souhait du maître d’ouvrage ou du prescripteur d’intégrer
dans son projet un matériau de construction
durable et/ou écoresponsable.


Pourquoi le projet Maison Van Gogh à Colfontaine a
parlé à l’imagination de l’entreprise ?
Depuis quelques années, et notamment dans la continuité
de notre implication au niveau du cluster CAP2020,
une nouvelle dynamique liée à la recherche de solutions
performantes et innovantes dans le domaine de
l’environnement s’installe dans notre entreprise. Nous
faisions partie des membres fondateurs de ce cluster,
et nous étions également parmi les 15 entreprises à
l’origine de la création du pôle de compétitivité wallon

 


 

GREENWIN


A travers ces engagements, nous voulons soutenir les
initiatives visant au redressement de la Wallonie et son
positionnement comme acteur économique important.


A son niveau, le projet Maison Van Gogh témoigne de
la volonté de certains de repositionner le patrimoine
culturel de la Wallonie à un niveau international. Il était
naturel que nous fassions partie de ces acteurs.


Ce que l’entreprise va accomplir dans le cadre de la
rénovation de la Maison Van Gogh ?
La société Knauf s’engage à assurer le suivi du développement
du projet, que ce soit en phase de conception
qu’en phase de mise en oeuvre.


Knauf va focaliser son intervention sur l’isolation et le
parachèvement intérieur du bâtiment. En effet, nous
comptons une large gamme de matériaux et de solutions
permettant de garantir à ce témoin architectural
du passé, une rénovation efficace et intelligente :
enduits de plâtre haute performance, plaques de plâtres
de haute technicité, laine minérale de verre avec liant
bio-sourcé, etc.


Comment l’entreprise va valoriser cette participation ?
Notre support se traduira tout d’abord par une sensibilisation
de notre personnel à ce projet. Nous prévoyons
aussi de publications à ce sujet.


A travers nos collaborateurs externes, cette sensibilisation
se déploiera ensuite au niveau de notre clientèle et
de nos partenaires.


Le logo Mons 2015 pourra figurer sur nos signatures
d’émail, ainsi que sur notre site web knauf.be, avec un
lien vers les pages officielles.


Ce que Mons 2015 représente pour l’entreprise et
l’après Mons 2015 dans la vie de la Maison Van Gogh ?
Ce projet représente avant tout l’opportunité pour notre
entreprise de soutenir un projet local de portée internationale.
C’est également le sentiment d’avoir contribué au sauvetage
d’un patrimoine en péril qui pourra retrouvé une
vocation nécessaire de sensibilisation auprès du grand
public.


Slogan de l’entreprise par rapport à la rénovation de la
Maison Van Gogh ?

« Construisons ensemble » pour Mons 2015.