Tintin Magazine (édition belge) N°39 (28/09/1950).

 

Van_Gogh_dans_Spirou_001

 

 

Le texte :

 

 

En 1875. un jeune Hollandais du nom de Vincent Van Gogh. était engagé comme vendeur chez Goupil (tableaux, œuvres d'art) à Paris. Il avait accepté à contre-cœur cet emploi que lui avait procuré son oncle et il ne mettait aucun empressement à servir les riches clients qui fréquentaient le magasin. Son rêve était de devenir pasteur. comme son père. et l'art l'intèressait beaucoup moins que l'évangélisation des âmes

 

Quelque années plus tard, nous retrouvons notre jeune homme, toujours animé de la mé_ me ardeur religieuse. à Isle, (IT 11. près de Londres où il enseigne le français et l'allemand dans une institution privée dirigée par M. Jones, Pasteur méthodiste. Il hante les faubourgs de Londres. Les conditions misérables dans lesquelles vivent alors les ouvriers de fabrique émeuvent sa pitiv

 

C'est en Belgique, parmi les mineurs du Borinage que le jeune évangéliste va trouv cf l'occasion  tant Souhaitée de consoler et de servir les hommes, ses fréres A Wasmes

Quaregnon. à Cuesme, à Frrameries, tout ie monde connait « l'pasteur Vincent u. cet étrange garçon roux, bizarrement fagoté. aussl pauvre que ses ouailles, insoucieux dr lui même  et ne pensant qu'aux besoins des autres

 

Le démon de la peinture a triomphe. Theo qui a succédé à Vincent dans le commerce des tableaux, accueille son frère à Paris Vincent fréquente l'atelier de Corrnon où il se lie avec Toulouse-Lautrec et Gauguin. Révélations pour lui Sa sombre palette se transforme ai. contact des Impressionnistes en un feu d'artifice de couleurs. Mais, s'il se confie au courant de la mode, il ne cesse pourtant par de le dominer de son propre génie

 

 

Au milieu de cette rude population pour laquelle il sent grandir son affection, dans ce noir décor de terrils et de crassiers, l'artiste s'éveille brusquement en lui. C'est d'abord une lutte, une série de combats intérieurs dont il fait part à son frère, le seul confident de ses joies et de ses peines, le fidèle, l'admirable Théo qui toujours le soutiendra au cours de sa vie tourmentée

 

 

En vivant avec Theo, Vincent a bouleversé la vie de son frère. Son caractère volcanique. ses sautes d'humeur, son désordre infernal sont une rude épreuve pour le paisible Thé°, mais celui-ci la supporte patiemment car son affection est à toute épreuve et il est prêt à tout pardonner au talent prodigieux qui s'affirme sous ses yeux. Vincent produit dans la fièvre et ses œuvres commencent à se vendre...

 

 Vincent Van Gogh subit l'influence du Sud comme tant de peintres hollandais et flamands du passé. Il va chercher la luiniere en Provence où nul n'a su saisir, comme cet homme du Nord, la flamme qui danse dans le ciel éblouissant. Le drame, cependant. couve sous Ce soleil de feu, car tout est drame dans cette existence exceptionnelle La folie guette le malheureux artiste

 

Au cours d'une crise de demence, Van Gogh s'est tranché l'oreille d'un coup de rasoir. C'est encore Théo qu'il trouve à son chevet lorsqu'il reprend ses sens à l'hôpital d'Arles. Theo, et aussi le brave facteur Roullin dont il à immortalisé les traits sur une toile. Var Gogh fait un séjour à l'asile de Saint-Remy ou il continue à travailler, puis il va s'établir à Auvers-sur-Oise où il meurt tragiquement à l'âge de trente-sept ans