03 octobre 2014

Le Soir : Vincent et le Borinage, rencontre capitale

  Vincent et le Borinage, rencontre capitale Sandra Durieux Mis en ligne jeudi 2 octobre 2014, 15h39| mis à jour il y a 3 heures série (2/5) les stars de Mons 2015. «J’aime tellement ce triste pays qui toujours me sera inoubliable», écrivait Van Gogh peu de temps avant sa mort. Autoportrait daté de 1880. Il quitte le borinage © D.R. Ces gueules noires, il les aimait tant qu’il se noircissait le visage pour leur ressembler. La misère crasse, la pauvreté âcre, le jeune Vincent Van Gogh est venu les chercher dans... [Lire la suite]