Guide du Routard Mons 2015: les touristes peuvent débarquer 

REGIONS | mercredi 3 décembre 2014 à 15h30

 

Mons Guuide Routard 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

Une cinquantaine de pages pour Mons, une cinquantaine d’autres pages pour une région qui va de Tournai à Liège.. Et au bout du compte, un routard tout ce qu’il y a de plus classique, comme on les aime. A l’heure du digital, l’édition papier des guides touristiques restent un succès. Partout dans le monde, même si on réserve par internet, lorsqu’il est question de se balader, c’est encore avec un guide papier en poche.

 

Dans cette édition Mons 2015, vous trouverez quelques généralités sur le pays, la région, province, des infos sur la cuisine, les spécialités locales, le folklore, les enfants du pays, dans le plus pur style du Routard. Très drôle aussi le chapitre " expressions typiquement montoises " du genre " El bac s’artourne toudis su’l pourciau ". Traduite pour les novices, par " un méfait ne reste jamais impuni ".

Bien sûr, il y a aussi les infos pratiques, où dormir, où manger, ou boire un verre et écouter de la musique, et c’est ce qui marqué le rédacteur principal, André Poncelet : " je suis belge d’origine et je connaissais Mons, mais j’étais resté sur une ville riche en patrimoine, mais un peu endormie… j’ai été stupéfait par la transformation de la ville. " Une ville qui bouge tellement qu’on peut déjà noter quelques changements entre le passage des inspecteurs du Routard et la publication disponible à partir d’aujourd’hui. Quelques bistrots ont déménagé ou changé de place, mais ce n’est pas truffé d’erreur et c’est " le principe du guide, il doit être continuellement remis à jour ".

Le guide est aussi beaucoup plus sympa sur les traditions folkloriques de la région en rapport à ce qu'il proposait en 1998, au moment de la sortie de l’édition belge. "L'édition belge du routard, un  best-seller lui aussi continuellement remis à jour " note Philippe Cloaguen, le patron des éditions. On sent cette fois que les inspecteurs ont été briefés sur les termes. Il faut dire que les bureaux de Wallonie-Bruxelles-Tourisme et la Fondation Mons 2015 sont à l’origine de cette édition. " 70.000 euros ont été dégagés pour amorcer le guide, ensuite une fois que le routard est lancé, les mises à jour sont entièrement prises en charge par nos équipes ", explique encore Philippe Cloaguen " le premier tirage est de 12.000 exemplaires, mais nous pouvons réimprimer en une semaine et c’était le cas pour le guide du routard de Marseille 2013, ce fut un gros succès. En une semaine, tous les exemplaires étaient épuisés, nous avons dû réimprimer plusieurs fois. Ici nous espérons tirer à 25.000/30.000 exemplaires, et le guide trouve aussi ses débouchés sur le site web du routard. Une édition Ibook est également disponible, à 9,90 euros ".

Nicolas Martin, l’échevin du Tourisme, explique de son côté qu’il s’agit d’un élément d’une stratégie globale qui permet de situer Mons, une petite ville de 90.000 habitants, sur la carte du monde. " Au-delà de ce guide, dont nous sommes très très fiers, il y aussi un guide pour le tourisme d’affaires et un guide pour les groupes, et dans quelques jours, nous inaugurerons un office de tourisme et un centre d’information qui sera un concept totalement novateur. "

Pour le reste cette édition reste très prospective. La plupart des musées, présentés dans le guide, ne sont pas encore ouverts. C’est prévu pour avril 2015. Idem pour le camping. Il est fermé depuis des mois, mais le routard nous annonce son ouverture en 2015. Et si on en croit le guide, les sanitaires seront propres et les branchements électriques convenables.

On ne demande qu’à voir.

Manu Delporte

 

 

Voir sur le site de la RTBF :

http://www.rtbf.be/info/regions/detail_guide-du-routard-mons-2015-les-touristes-peuvent-debarquer?id=8504848